Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Anthony Favier

Mettre le mouvement Courage sous l'observatoire de la foi, de la raison et du droit

19 Août 2017 , Rédigé par Anthony_Favier Publié dans #Réflexion, #Courage

Durant l'été, j'ai dû me prononcer, en tant que co-président, de David & Jonathan, sur les pratiques du mouvement "Courage". Ce dernier organisait sa troisième session estivale lors du rassemblement de la Communauté de l'Emmanuel à Paray-le-Monial en Saône-et-Loire.

Alors que je pointais du doigt de possibles dérives d'une pastorale qui demande la continence aux homosexuels, notamment en ce qui concerne la confusion des plans spirituel et thérapeutique, le prêtre responsable du mouvement en France a demandé un droit de réponse au Journal de Saône-et-Loire. Même si la journaliste lui pointa des documents dans lesquels la thématique médicale apparaissait, il renouvelait ses dénégations et invoqua le malentendu.

Entretiens du JDS avec Louis-Marie Guitton et moi-même, édition du 6 août 2017.

Droit de réponse demandé par la Communauté de l'Emmanuel et le mouvement Courage, édition du 11 août 2017.

J'ai donc décidé ici de rassembler sur cette page de la documentation et mes réflexions sur le mouvement Courage au fil de mes lectures. Pourquoi ?

Il n'est pas dans mon caractère d'avancer des choses gratuitement et sans modération ni pondération. Si je le fais, ce n'est pas par anti-cléricalisme mais pour que le christianisme ait encore une forme de crédibilité dans le futur. Si j'étais hostile à l'Église catholique, je laisserais les situations parler d'elles mêmes contre les catholiques français. Courage, il n'y a qu'à voir les réactions dans les médias, a un impact catastrophique en terme d'image publique. C'est parce que je suis soucieux de ne pas voir réduit les catholiques à cette frange extrême que je me mobilise pour poser des distinctions et montrer qu'il existe d'autres façons de vivre sa foi.

Comme au moment sur les polémiques sur le genre, j'agis, avant tout, par souci de vérité et de justice en dialogue avec différents acteurs LGBT (David & Jonathan, DUEC, Communion Béthanie)  ou engagés sur le terrain des droits de l'homme (Ligue des Droits de l'homme, Amnesty international). J'échange également avec des journalistes engagées sur le terrain de l'investigation des mouvements thérapeutiques et des personnes compétentes dans différents champs des sciences religieuses.

Il me semble, d'emblée, important de préciser que l'essentiel de mes questionnements ne se réduit pas à la question de la "guérison". Le mouvement Courage comprend très bien où se trouve le sensibilité moyenne de la société française pour avancer "masqué" sur cette question. Si demain des législations, comme dans l'État de Californie, au Brésil et à Malte, sont prises contre les "thérapies de guérison" il n'est pas dit qu'il soit facile de faire condamner des mouvements du type de Courage sur ce motif.

Prière de guérison du groupe du renouveau charismatique "Marana Tha" . Source : www.maranathamalta.org, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10985519

Prière de guérison du groupe du renouveau charismatique "Marana Tha" . Source : www.maranathamalta.org, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10985519

Si je résume brièvement ce qui me pousse à appeler à la plus ferme à la vigilance sur ce mouvement, voici les points qui m'apparaissent saillants :

  1. Courage est, à mon sens, condamnable dans la mesure où le mouvement diffuse l'idée que l'homosexualité est une déviance et un écart à la norme qu'il convient de corriger. Ce n'est pas une forme possible de sexualité humaine ni de subjectivation de l'identité acceptable dans une sous-culture particulière (la culture gay). Le groupe récuse le mouvement d'émancipation civique des minorités sexuelles à l'œuvre depuis les années 1960 et s'oppose aux transcriptions législatives visant à lutter contre les discriminations à l'orientation sexuelle et à reconnaître des modes de vie alternatifs au couple hétérosexuel.
  2. en tant que mouvement qui dit accompagner les personnes homosexuelles, Courage joue un rôle ambivalent potentiellement dangereux pour le bien-être des personnes. Ce type de pastorale entretient la culpabilité qu'elle prétend pourtant combattre, instille le malaise qu'elle veut soulager. Il y a là un risque de dérive : en jouant les "pompiers pyromanes", les accompagnateurs se mettent dans une relation d'accompagnement pervertie. Les personnes culpabilisées d'avoir des désirs sexuels minoritaires ne sont pas appelées à grandir dans un discernement libre et éclairé de ce qu'elles font de leurs corps. Elles sont maintenues dans une situation qui peut faire le jeu de manipulation et d'abus. Sur ce point précis, les actuelles révélations autour des pratiques de Tony Anatrella, prêtre et clinicien du diocèse de Paris maintenant en poste à Rome, devraient alerter toutes les personnes de bonne volonté (1). Il n'y a rien de plus de délicat que que d'accompagner des homosexuels dans un groupe social qui condamne cette forme de sexualité : la culpabilité générée par la dissonance cognitive rend vulnérable, surtout sur un terrain aussi sensible que la sexualité (qui met en jeu l'intimité de la personne, son vécu familial et ses relations avec les proches).
  3. Comme souvent dans les Communautés du Renouveau Charismatique, la spiritualisation des questions psychologiques, sociales et politiques est extrêmement préoccupante. Il y a une confusion de trois plans : la psycho-thérapie (le bien-être psychique), la vie spirituelle (l'expérience intérieure) et la vie citoyenne (l'autonomie de l'individu dans une démocratie libérale). D'ailleurs, d'un point de vue confessant catholique, on est toujours en peine de savoir où se situe, dans ce type de mouvement, la limite entre le for interne (le jugement d'un acte par rapport à sa conscience personnelle) et le for externe (le jugement d'un acte par rapport à des critères objectifs). Comment sont distinguées, dans les sessions Courage, les conseils de type psychologique, le rite sacrementel de la confession, l'accompagnement spirituel et la direction de conscience sur le long cours et le discours politique de type idéologique ? Quel est le rôle d'Elisabeth Content "psychothérapeuthe et accompagnatrice" du mouvement (La Croix, 31/07/2017) ? La confusion apparente des champs, qui demandent des compétences différentes et théoriquement des dispositifs normés de contrôles, me semble plus que douteux. Jusqu'à présent, Courage n'a clarifié aucun de ces points, notamment lors des sessions ni dans le fonctionnement de ses groupes.
  4. À mon sens, la volonté de ce mouvement de s'imposer, de manière tonitruante, comme le seul acteur légitime de la pastorale de l'accompagnement des personnes LGBT est plus que suspecte. Elle est d'autant plus que d'autres mouvements occupent ce champ en France (principalement D&J, DUEC, Communion Béthanie, Réflexion et partages) depuis des décennies et que la dynamique à l'œuvre est plus inclusive. Tout cela révèle que nous sommes face à une offensive des milieux catholiques identitaires, qui, dans le contexte de l'après mariage pour tous et de la tolérance sociale grandissante vis-à-vis de la conjugalité homosexuelle et de la transidentité, cherchent à reprendre la main pour imposer leur agenda culturel conservateur. La proximité évidente de Courage avec des forces contestataires de la légalité républicaine de la loi Taubira 2 doit appeler la vigilance de chaque citoyen soucieux de préserver l'équilibre démocratique entre opinion, culte et liberté que nous avons historiquement hérités avec la laïcité.

Vous souhaitez m'informer sur des pratiques de Courage - France ou la question de la pastorale de l'homosexualité au sein de la Communauté de l'Emmanuel, vous pouvez le faire sur le formulaire de contact du blog :

http://anthony.favier.over-blog.com/contact

Je suis particulièrement à la recherche de témoignages (même anonymes) sur ce qui se vit au sein des sessions estivales et des groupes locaux (Toulon-Fréjus, Lyon, Paris) de Courage.

Billets possibles (réalisés ou à venir) :

  • Genèse de Courage France
  • L'idéologie du mouvement Courage d'après son fondateur américain John F. Harvey
  • Se positionner comme seul mouvement catholique au sein de la pastorale de l'homosexualité en France
  • Les entrepreneurs psychologiques du religieux dans et en marge de Courage
  • Servitude volontaire vs liberté éclairée ?
  • Les inquiétudes de la Ligue des Droits de l'homme de Paray-le-Monial : le terrain de la laïcité
  • Bibliographie commentée concernant Courage (ouvrages, articles de presse)

    (1) Sophie LEBRUN et Hendro MUNSTERMAN, "Enquête sur le système Anatrella", 18 octobre 2016, La Vie.

    Partager cet article

    Repost 0

    Commenter cet article